Les infos

Principe du compostage

Principe du compostage

Réception et sélection des matières premières :
La qualité des produits réceptionnés est contrôlée.

 
Broyage : augmente les surfaces d’échanges et accélère donc le processus de compostage ; il assure également l’homogénéisation des matières premières afin de constituer un mélange de matières optimales pour les phases ultérieures.

 
Mise en andains de fermentation : ces andains sont identifiés pour assurer la traçabilité du compostage. Ils sont éventuellement aérés par un système de caniveaux ventilés.

 
Phase de fermentation spontanée ou aérée : elle est contrôlée (suivi de la température et de l’humidité). C’est un phénomène d’oxydation de la matière organique, en conditions de température élevée, d’humidité et d’oxygénation (dégradation et recombinaison de la matière organique). Cette phase assure également l’hygiénisation du compost (température supérieure à 60°C plus de 4 jours. Des arrosages sont réalisés selon les nécessités.

 
Reprise et phase de maturation : étape de stabilisation de la matière organique (recombinaison des composés humifères) pour constituer le « compost ». Les andains sont identifiés pour assurer la continuité de la traçabilité.

 
Reprise et criblage : affinage du produit assurant la standardisation de sa granulométrie et éliminant les inertes résiduels.

 
Stockage par lot avant transport et commercialisation

 
Valorisation en agriculture